fond_copie-web.jpg

Edito

«

Le flamenco rend heureux, il remet les corps en marche et donne aux regards une présence forte et une détermination troublante.

 

J’avais 22 ans et j’étudiais la littérature espagnole à l’université quand j’ai découvert l’art flamenco. Les portes s’ouvraient pour moi sur une forme littéraire, musicale, chorégraphique et théâtrale qui allait changer ma vie. En quête perpétuelle pour comprendre ce phénomène, nous ouvrons le Centre Solea avec Marc Bamoudrou, mon mari. Pionnier du flamenco à Marseille, notre lieu mythique devenu une véritable institution est aujourd’hui reconnu premier siège officiel de l’Ecole de Flamenco d’Andalousie en France, et gardera l’exclusivité de la Certification en danse flamenca de la EFA dans le grand sud-est de notre pays. 

Ce Festival Azul, est donc l’aboutissement d’un long chemin de lutte opiniâtre, et d’engagement. Mais il est également le fruit de ma rencontre avec Claude Freissinier et de toute l’équipe d’Arts et Musiques en Provence, nos collaborateurs dans ce beau projet.

Notre objectif : créer un lien social émotionnel, positif et puissant, à travers l’expérience du duende tel que le définissait le poète Federico Garcia Lorca :

Par conséquent le duende est un pouvoir et non un faire, c’est un « lutter » et non un « penser ». J’ai entendu un vieux maître guitariste dire que : « le duende n’est pas dans la gorge, le duende monte par le dedans, depuis la plante des pieds. » C’est dire qu’il n’est pas question d’adresse  mais d’une manière de faire vraie et vivante : c’est-à-dire de sang, c’est-à-dire de vieille culture, mais aussi de création en acte.

Toute l’équipe de Solea s’unie à moi pour remercier l’ensemble de nos partenaires qui ont rendu ce projet possible et tout particulièrement la Région Sud, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Le Conseil Départemental, la Ville de Marseille, la Mairie de secteur du 1/7, Le Crédit Agricole, La Biennale de Malaga et la Diputación de Málaga.

 

Maria PEREZ

Directrice Artistique du Festival

Fondatrice du Centre Solea

»