fond_copie-web.jpg

A propos

Maria-Perez-portrait.jpg

Maria PEREZ

Fondatrice et directrice
du Centre Solea

 

Enseignante d’espagnol
en collège et lycée

Fondatrice et directrice
du festival Flamenco Azul

Je rêvais de devenir danseuse. Avec le recul, je me rends compte que cette quête m’a donné une connaissance expérimentale et que les théories que j’avance sur le flamenco, je les ai vécues dans ma chair et toujours de la façon la plus sincère et la plus profonde.

«

»

Témoin contemporain de l’évolution du Flamenco aux côtés des artistes au langage innovant dont elle suit le parcours depuis des années, Maria Perez a créé en 2019 le Festival International Flamenco Azul. Un véritable triomphe avec plus de 9 000 spectateurs sur 15 lieux de prestige dans Marseille et ses alentours, et plus de 50 artistes. Un festival à la fois populaire, savant et solidaire.

Passionnée par la pédagogie et le partage, elle a élaboré une méthode de transmission personnelle, basée sur l’écoute et le ressenti, en adéquation avec cet Art gitan dont on dit qu’il ne peut entrer dans une feuille de papier. C’est pourquoi elle a créé en 1993, avec son mari Marc Bamoudrou, Le Centre Solea, devenu aujourd’hui le siège officiel pour la France de l’Ecole de Flamenco d’Andalousie. On y dispense une formation professionnelle menant à la Certification en danse de la EFA. Ce lieu de vie et d’échanges lui permet d’aller au bout de sa passion. Elle a su y fidéliser une équipe soudée autour de projets exaltants sur les plans de la transmission (cours de danse, conférences, master-class, voyages en immersion…), de la création (Compagnie Solea) et de la diffusion (programmation de tablaos et d’événements). Particulièrement sensible aux publics exclus, elle organise des actions en milieu scolaire, en Ehpad et des fêtes populaires. Depuis plusieurs années elle s’investit dans un cours de danse pour jeunes trisomiques qui a permis une collaboration avec le Ballet National de Marseille.

 

Elle est née à Marseille en 1964 de parents espagnols qui fuyaient la misère et le franquisme. Passionnée de musique et de danse depuis sa plus tendre enfance, elle découvre l’Art Flamenco lors de ses études linguistiques à l’Université d’Aix-Marseille. Cette découverte changera le cours de sa vie puisque tous ses projets s’inscriront alors dans l’appropriation et la compréhension de ce phénomène culturel.

Elle a formé à la danse sa fille Ana Perez qui mène aujourd’hui une une carrière internationale de premier plan.