Soucieux de toujours mieux connaître les origines du flamenco tout en revendiquant la fonction vitale de la créativité conjuguée au présent, nous nous proposons d’explorer ces liens avec l’Afrique, de partir à la recherche des traces de cet “ailleurs” et de cet “autre” dans les letras, dans les rythmes sur lesquels elles sont dites, dans les mouvements du corps…

Il est dommage que la reconnaissance de l’influence de l’Afrique sur le flamenco soit restée trop longtemps réduite à une afroaméricanité, dans les cantes de "ida y vuelta" et limitée à certains styles bien identifiables tels que la guajira, la milonga, la vidalita ou encore la rumba… En effet les apports de l’Afrique par un contact direct avec l’Espagne ont certainement été fondateurs et essentiels durant la période d’incubation du flamenco où dès le XVIème siècle gitans, esclaves noirs, juifs, blancs… se rencontrent dans le creuset de l’Andalousie.

Nous nous proposons donc de réunir pour une journée des chercheurs et des artistes dont la diversité des origines permettra de jeter des ponts entre diverses universités et scènes européeennes afin de nourrir une réflexion collective qui pourra porter plus particulièrement sur le rôle de la communauté gitane dans l’absorption de l’élément africain, sur la présence ou non de l’africanité dans les letras, sur la réception actuelle du flamenco en Afrique…

 

Responsable: Claire VIALET MARTINEZ, Maître de Conférence au DEHLAM (AMU)

membre du CAER

JOURNEE D'ETUDE

« CANTANDO POR AFRICANIA »

Lundi 27 avril 2020

AIX-MARSEILLE

UNIVERSITE

Campus Schuman,

29 avenue Robert Shuman

Bâtiment multimédia T1,
Salle des Colloques

INFOS au 06 07 65 48 54
et au 06 14 55 54 52

Mail: claire.vialet@univ-amu.fr